• Axel Couton

Exercer plusieurs activités, et pourquoi pas ?

Faut-il croire que la multi-activité est une simple tendance en vogue, ou au contraire, une nouvelle façon de travailler pour certaines personnes ?


Une nouvelle génération de travailleurs


Nous vivons une période de transition où les générations Y et Z comme on les nomme si souvent, cassent les codes du travail. Les managers d’aujourd’hui et de demain sont forcés de s’adapter à de nouveaux usages, comme le télétravail par exemple, ou ils s’exposent à des difficultés de recrutement.


On observe de plus en plus de travailleurs de tous âges « en quête de sens » qui fuient les métiers jadis plébiscités et qui sont prêts à quelques sacrifices si cela signifie exercer une activité plaisante et dont l’impact est positif autour d’eux.


Il ne faut jamais oublier que derrière un profil ou un candidat se trouve un être humain doué de raison et d’émotions, qui a une histoire de vie bien particulière. Cet être humain a été amené à faire des choix ; certains motivés par la nécessité, d’autres par une passion. Ces choix ont nécessairement teinté son expérience et influent sur ses envies et besoins.


Un profil atypique n’est pas une tare, un handicap, ou systématiquement le fruit d’un accident de parcours tel que certains peuvent le penser, mais bien une richesse qui se valorise tant sur le plan personnel que professionnel.


Un profil atypique n’est pas un handicap, mais bien une richesse à valoriser


Une seule personne, plusieurs métiers ?


Je parle maintenant en mon nom, sans faire de généralités.

De la même manière que je ne m’imagine pas cantonné à une seule tâche, ou à un assortiment de choses à faire à la maison : « dois-je faire le ménage ou la cuisine ? », je ne peux pas concevoir ma vie professionnelle comme une suite des mêmes missions ou des mêmes tâches.


Cette vision des choses, bien qu’elle puisse convenir à certains, me donne une impression d’enfermement trop grande et m’empêche d’exprimer toutes mes idées.

Pour moi, exercer plusieurs activités, c’est me mettre à l’abri de la monotonie dans ma vie professionnelle.


Mais cela va plus loin que ça. J’ai tendance à me lasser, y compris des meilleures choses si elles sont trop répétitives pour moi. Le fait d’évoluer sur des missions très différentes d’une semaine à l’autre me permet de conserver le même enthousiasme pour ce que je fais. Chaque matin lorsque je me lève, je suis en accord avec moi-même et avec mes aspirations. Mon travail est le prolongement naturel de ma vie et ne me « coûte » pas.


Si certaines personnes s’épanouissent dans un cadre de travail précis, et trouvent un confort, une stabilité et une sécurité dans une fiche de poste bien cadrée : ce n’est pas mon cas. Je ne parviens à m’épanouir qu’en l’absence de certains cadres, que je vis comme des contraintes.


Certains cadres peuvent être vécus comme des contraintes


Se prémunir contre l’incompétence


Beaucoup de gens semblent penser qu’en exerçant plusieurs activités, on ne peut rien maîtriser, on ne va pas au bout des choses, comme cette expression anglaise : « jack-of-all-trades, master of none », que l’on pourrait traduire par « touche à tout et bon à rien ».

Mais la spécialisation, voire la monomanie est-elle pour autant synonyme d’excellence ? Devons-nous forcément opposer les concepts de multi-activité et d’expertise ?


Nous avons tous de nombreuses compétences, de nombreux savoirs et capacités mais faisons le choix d’en mobiliser seulement une partie dans notre travail au quotidien.

Je pense qu’en réalisant des tâches sous le prisme d’un seul domaine, ou d’une seule activité, on ne se permet pas une vision d’ensemble qui est pourtant salvatrice à de nombreux égards. Envisager les choses de manière plus large permet de se poser les bonnes questions, de prendre de meilleures décisions, et à mon sens, d’être une personne plus efficace et heureuse.


Finalement, la question que vous pouvez vous poser :


Êtes-vous heureux·se dans votre travail ?



Êtes-vous heureux·se dans votre travail ?

13 vues

©2019 par DEALettant.

SIRET : 523 596 492 00034 / APE : 7022Z

RENNES

Créé avec Wix.com